miércoles, 16 de marzo de 2011

Gomaespuma ou la mousse de caoutchouc


Qu’est-ce que c’est Gomaespuma? Ce n’est pas seulement de la mousse de caoutchouc mais deux journalistes espagnols qui ont toujours vu la vie avec une touche d’humour.  Ils s’appellent Juan Luis Cano et Guillermo Fesser.
En 2007 ils ont fêté leurs 25 ans de profession sans perdre aucune miette de vitalité ou d'enthousiasme. Ils sont capables de faire de la radio, des sketches d’humour avec des marionnettes en mousse, de faire des films (nominés aux Oscars), écrire des essais ou des romans. 


Ils sont difficiles à exporter parce que leurs jeux de mots sont  intraduisibles. Pour ceux qui maitrisent l’espagnol,  je vous invite à les connaître.
Juan Luis Cano est un passionné de flamenco et chante dès qu’il en a l’occasion. Voici un exemple. Lors de la sortie de son troisième roman, il le présente accompagné d’une guitare. Même si vous ne comprenez pas les mots, vous entendrez une voix qui connaît bien le Flamenco.
video

Guillermo Fesser vit aujourd’hui aux Etats-Unis, plus exactement à Cent Miles de Manhattan, titre d’un de ses livres où il fait comprendre au public espagnol la société américaine. Son livre a été si bien reçu qu’il réalise des reportages depuis ces terres de l’Amérique du Nord.
En plus de tous ces talents, Guillermo et Juan Luis ont créé une fondation (Fundación Gomaespuma) pour aider à la création d'écoles au Nicaragua et au Sri Lanka. Ils ont  fait donation de tout leur travail à la radio et on peut se télécharger des nombreux audio. Pour contribuer à leur Fondation, vous pouvez simplement regarder cette vidéo sur Youtube. Quand ils arriveront à 1 Million de vues, la banque espagnole Banesto leur a promis 1 million d’euros pour leurs projets solidaires.

Pour finir, ma contribution personnelle. J’ai assisté à un de leurs programmes de radio en direct quand ils étaient encore en activité.  J’ai pu vérifier par moi-même leur générosité, leur joie de vivre et leur simplicité. Ils représentent pour beaucoup d'entre nous deux hommes (que chacun voudrait avoir dans sa famille) et qui ont toujours défendu dans leur travail l’honnêteté et l’émotion.

No hay comentarios:

Publicar un comentario